A la recherche d'un placement passionnant ? Découvrez les Groupements Fonciers Viticoles

13/01/2020

La Chronique Agora, s'intéresse dans cette article aux Groupements Fonciers Viticoles et en dresse le portait 

Découvrez l'article sans plus tarder : 

Adhérer à un groupement foncier viticole

La diversification, c’est ce que permet les groupements fonciers viticoles (GFV). Ce sont, en effet, des sociétés civiles, à l’image des SCPI, qui achètent des vignes pour les donner à bail à long terme (de 18 à 25 ans) à un vigneron qui les exploitera.

L’investisseur qui achète des parts (à partir de 3 000 €) dans un ou plusieurs GFV ne doit cependant pas faire une confiance aveugle à la société de gestion (parmi les plus connues : Amundi, Bacchus Conseil, La Française, Société Saint Vincent). En effet, tous les GFV ne se valent pas ; il revient à l’épargnant de s’assurer dans le détail que les terroirs et les appellations sélectionnés sont judicieux et que les vignes sont confiées à des vignerons reconnus qui sauront en tirer le meilleur parti. Il convient également d’apprécier le montant des frais facturés par la société de gestion : frais d’entrée et de sortie, et frais de gestion peuvent amoindrir la rentabilité.

Contre sa mise de fonds, l’investisseur perçoit une part des loyers. Ces dividendes peuvent être, pour tout ou partie, convertis en bouteilles. C’est souvent ce qui fait tout l’attrait de l’opération pour des amateurs de vin. Par ailleurs, ces derniers peuvent souvent acheter des bouteilles à un tarif préférentiel. Des bouteilles à boire, ou à garder pour revendre plus tard si elles peuvent s’apprécier.

Comme pour l’achat de foncier en direct, les rendements se situent entre 1% et 4%, parfois même en-deçà de cette fourchette. A la revente des parts, une plus-value peut être espérée mais elle n’est pas certaine comme nous l’avons vu ci-dessus.

Les revenus perçus peuvent profiter du régime micro-foncier si le total des revenus du contribuable ne dépasse pas les 15 000 € annuels. Au-delà, ils sont imposés comme tout revenu foncier.

Les assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) sont exonérés de 75% de la valeur des parts de GFV dans la limite de 101 897 €, et de 50% au-delà de ce montant, si toutefois les parts sont détenues depuis au moins deux ans.

En matière de transmission du patrimoine, les GFV sont aussi particulièrement intéressants puisque l’héritier bénéficie d’un abattement de 75% de la valeur des parts jusqu’à 300 000 € (et de 50% au-delà). Pour cela, il est nécessaire que les parts aient été détenues depuis plus de deux ans d’une part, et que le successeur les conserve au minimum cinq années.

Achat en direct ou par l’intermédiaire d’un GFV, la vigne reste un placement incertain qui peut subir des maladies et les caprices de la météo. Certains vignobles ont essuyé des orages de grêle plusieurs années de suite, mettant en péril plusieurs domaines.

 

L'article en entier ici.

 


Les GFV à Découvrir